GIS and Media fusion

"The explosive growth of the GeoWeb and geographic information has made GIS powerful media for the general public to communicate, but perhaps more importantly, GIS have also become media for constructive dialogs and interactions about social issues." - Sui & Goodchild

User Tools

Site Tools


student_projects

Travaux de Bachelor, Master, stage d'étude

Publications cartographiques au format Geospatial PDF

Dans le cadre de son travail de fin d’étude, Toinon Vigier, élève-ingénieure en dernière année de l’École Centrale de Nantes option informatique et étudiante en Master 2 Sciences et Techniques des Environnement Urbains option Ambiances et Formes Urbaines (École Centrale de Nantes / École Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes) a travaillé sur l’évaluation de publications au format Geospatial PDF. Ce projet consiste à évaluer l’apport du Geospatial PDF comme nouveau support de diffusion de l’information géographique pour les projets urbains.

Pour en savoir plus, voir l'article publié dans la revue M@ppemonde n°105.

Ecodev UNESCO viewer

Ce travail de diplôme réalisé par Samuel Baptista a pour objectif de permettre la réalisation de cartes choroplèthes de façon générique, sur la base d’un modèle de données unifié pour favoriser la réutilisabilité et l’extensibilité.

Voir http://tb.heig-vd.ch/2398

Mots-clés : OpenLayers, PostGIS

SPAM|MAPS

De nos jours, on constate que les spams représentent environ 95 % des mails échangés à travers le monde. Le projet de Call HES-SO ISCIA vise à lutter contre ce phénomène en développant un système expert pour aider les analystes criminels. Ce travail de diplôme réalisé par Jérome Freyre se place dans le cadre du projet ISCIA, il permet la visualisation de spams sur une mappemonde interactive en se basant sur la géolocalisation d’adresses IP. Différentes représentations sont possibles : tracés complets ou départs et arrivées… Celles-ci sont générées grâce à des règles de sélection sur les attributs présents dans les en-têtes des spams.

Mots-clés : GeoServer, jQuery, OpenLayers, php, PostGIS

CartoPOL

Le travail de diplôme de Christina Hauenstein avait pour objectif de développer un module de représentation spatiale permettant d’afficher sur une carte des événements criminels et d’en gérer la symbologie. Ce module devait enrichir l’application CartoPol, résultat d’un premier travail de diplôme sur le sujet permettant une analyse temporelle d’événements criminels, et ce, sans toutefois remettre en cause l’existant. La solution développée permet de sélectionner les événements avec toute la précision offerte par le système de classification et de personnaliser de manière détaillée la symbologie de représentation sur une carte des points événements.

Mots-clés : ExtJS, jQuery, OpenLayers, PostGIS, PostgreSQL, Symfony

Cartographie de Conduite Opérationnelle

Le but du projet réalisé par Jonathane Andrey consiste à spécifier les différents aspects d’une solution logicielle dédiée à l’échange d’informations cartographiques entre les différentes centrales d’urgence du canton de Vaud.

Mots-clés : jQuery, OpenLayers, php

CartoPOL2

Le travail de diplôme de Frédéric Andreae avait pour objectif de développer un module de représentation spatio-temporelle des données. Il a développé un module pour symfony qui permet d’exporter les données au format KML.

Mots-clés : KML, PostGIS, PostgreSQL, Symfony

Les micro/nano réalisations au cours GéonInf(ex-OGO) depuis 2007

Wanderwerk

Le projet WanderWerk a été réalisé par Benjamin Gerber et Nicolas Py. Il s’agit d’une application cartographique en ligne développée à l’attention des Scouts de Moutier afin de calculer les données de leurs randonnées. Néanmoins, il peut tout à fait être utile à n’importe quel marcheur, joggeur, cycliste etc. Le programme affiche une carte fournie par les services de l’office fédéral de la topographie sur laquelle l’utilisateur dessine son parcours à l’aide d’un outil approprié. Il ajoute ensuite des points importants sur le tracé (ex : cabane du ski-club, panorama, place de pique-nique etc.). Il ajoute aussi des données (nom du point, titre du graphique etc.) dans le tableau situé en dessous de la carte. Il lance le calcul et les données des points importants viennent s’afficher dans le tableau en bas de l’écran. Il s’agit du nom du point, de son altitude (calculée par le service GeoNames), sa distance du point précédent et kilomètres- effort et le temps nécessaire pour y arriver. Il a également la possibilité d’afficher une fenêtre avec un graphique décrivant la dénivellation.

Mots-clés : ExtJS, GeoExt, GeoNames Web Services, OpenLayers, SwissTopo Geoadmin API

PacMap

Ce projet a été réalisé par Yann Lerjen et Grégory Angéloz durant les 4 jours de projet du cours OGO. Pacmap est un jeu qui a été développé pour Android Froyo il y’a quelques années, mais pour des raisons que nous ignorons, il a rapidement été supprimé de l’Android Market et n’est depuis, plus disponible.

Il est basé sur le célèbre jeu « Pacman » dont le héros doit manger des pièces en évitant les fantômes ennemis qui se balade dans le labyrinthe. La différence majeure est qu’il situe notre petit bonhomme jaune dans un environnement cartographique réel, dont les routes forment le labyrinthe. Sur ces mêmes routes sont placés des pièces à « manger », ainsi que les fantômes ennemis. Plutôt que d’utiliser un pad pour les déplacements, le Pacman se déplace en fonction de notre la position GPS. C’est donc une application dédiée aux périphériques mobiles.

Trouvant le concept amusant, nous l’avons repris afin de le développer sous forme de WebApp. Afin de faciliter le développement et donc les tests de l’application, nous avons utilisé le GPS uniquement pour la position initiale. Le déplacement du Pacman se faisant ensuite manuellement. Nous avons également personnalisé le jeu en transformant les pièces en globe terrestre afin de rester dans le thème de la cartographie.

Améliorations futures : optimisation des requêtes car la recherche de points dans la DB est très lente; déplacement du Pacman en fonction de la position GPS plutôt que de le faire manuellement; jeu se déroulant de manière continue et non par tour de jeu; ajouter une gestion pour les nœuds routiers qui sont très rapprochés les uns des autres, car à certains endroits, les déplacements sont très courts et les globes sont entassés. Cela affecte la visibilité et les déplacements, etc; pour l’instant à la création des fantômes, on ne contrôle pas le lieu de création. Il est donc possible que le joueur démarre une partie et que le Pacman et le fantôme apparaissent au même endroit. Dans ce cas, le joueur a perdu avant même de commencer à jouer, etc.

Mots-clés : HTML5 Geolocation API, OpenLayers, pacman, PgRouting

GeoStade

Le projet réalisé par Milad Asemipour et Marouane Radi est une application qui permet à un utilisateur désirant se déplacer pour voir un match de foot de la première ligue suisse, de localiser le stade et certains points d’intérêts qui se trouvent à proximité de ce dernier.

Mots-clés : ExtJS, GeoExt, Google Maps, OpenLayers

TaxiCloud

Les Centrales téléphoniques permettant de gérer une flotte de taxi appartient à une autre époque ! TaxiCloud Permet de faire le lien entre les clients et les taxis sans intermédiaire, réduisant ainsi les intermédiaires et permettant d’utiliser les technologies de géopositionnement. Nous avons développé une application web destinée à être utilisée sur les smartphones et les tablettes. Elle permet aux Taxi d’avoir une représentation géographique, facilitant la recherche de clients et l’optimisant les déplacements. Et aux clients, un service plus adapté et mieux renseigné. Ce projet a été réalisé par Gaël Bernard et Tania Perroud.

Museum on your way

Cette web-application réalisée par David Legrand, Yannis Berger et Adrienne Villar permet, à une personne souhaitant visiter un des 20 musées lausannois, de donner l’itinéraire le plus court entre sa position actuelle ou une adresse de son choix et le musée choisi. Si la personne ne se trouve pas dans la région lausannoise, alors il lui sera demandé de se rendre à Lausanne afin que la web-application puisse calculer son itinéraire jusqu’à sa destination. Afin que l’utilisateur se repère, chaque icône représentant un musée possède un pop-up sur lequel l’utilisateur pourra lire des informations concernant le musée sélectionné.

Mots-clés : GeoAdmin API, HTML5, OpenLayers, PgRouting, php, PostGIS

Geospatial SQL Viewer

Le projet réalisé par Valentin Schweizer et Jonathan Fuchs est une application qui permet d’effectuer des requêtes sur une base de données PostGIS depuis un client web. Le résultat de la requête génère une couche cartographique sur un écran de visualisation.

Mots-clés : OpenLayers, PostGIS

GeoEXIF*

Le projet réalisé par Adrien Bigler & Christophe Reichenbach permet de compenser l’absence de puce GPS dans les appareils photos en utilisant un géotracker.

Fonctionnement : afin d’expliquer le fonctionnement de GéoEXIF*, nous allons décrire un cas pratique type d’utilisation. Un photographe décide de faire une petite sortie en montagne. Lors de sa randonnée il compte prendre quelques photos. Malheureusement son appareil photo n’étant pas muni d’une puce GPS, il sera impossible pour lui de connaître les coordonnées géographiques de ses clichés. GeoEXIF* est là pour pallier à cela.

Marche à suivre : tout d’abord notre photographe doit se munir d’un « géotracker ». Ce dernier permet d’enregistrer tous les déplacements de son propriétaire durant un laps de temps. Il glisse donc cet appareil dans son sac photo en veillant à ce que l’heure de celui-ci concorde avec celle de son appareil photo. Pendant sa randonnée, notre passionné d’images ne se soucie de rien, si ce n’est d’immortaliser de magnifiques paysages.

Lorsque que le photographe termine sa journée photo, il rentre chez lui et transfère ses photos sur son PC. Au même moment il transfère également le fichier .csv généré par le « géotracker ». Une fois ces manipulations faites, il doit ouvrir son client FTP afin d’y déposer un fichier contenant ses photos et le fichier .csv. (Dans cet exemple le fichier se nommera « Rando ».)

Notre photographe va maintenant pouvoir visualiser son périple grâce à GéoEXIF*. Lorsqu’il sélectionnera « Rando » dans l’interface de notre application, il pourra visualiser le parcours réalisé ainsi que chaque endroit auquel il a réalisé un cliché. Lorsqu’il cliquera sur le symbole représentant une prise de photo, la photo correspondante apparaîtra dans une popup. A tout moment l’utilisateur de GeoEXIF* peut choisir d’afficher ou non les points et/ou le parcours.

Lorsque l’utilisateur sélectionne un dossier dans l’interface GeoEXIF*, l’application réalise plusieurs traitements. Tout d’abord GeoEXIF* parse chaque photo du dossier en PHP. Il contrôle si l’EXIF de la photo contient déjà des informations sur les coordonnées géographiques de prise de vue. Si aucune information n’est trouvée, alors l’application récupère l’heure de la prise de vue et parse le .csv afin de trouver les coordonnées géographiques correspondant à l’heure de la photo et les inscrit dans l’EXIF correspondant.

Le nom de chaque photo ainsi que leurs informations géographiques sont ensuite retournée avec JSON. Ce dernier est alors parcouru par un script afin de créer une couche OpenLayers regroupant tous les points représentants les lieux de prises de vues. Grâce à PHP, GeoEXIF* va également parser le .csv afin de générer un document .gpx. Ce document sera ensuite afficher sous forme de couche GML dans OpenLayers. GeoEXIF* utilise pour l’instant comme fond la carte GoogleMap. Il sera possible d’implémenter assez facilement un fond différent comme celui de swissTopo.

Mots-clés : OpenLayers, GML, GeoEXIF, php, JSON, GPX

r-pod Visualizer

L’application développée par Guillaume Harris et Grégory Ferrario a pour but d’offrir à tout public la possibilité de visualiser chaque parcours effectué par les différents vols du drone R‐Pod. Actuellement, il s’agit d’un prototype fonctionnel pour le grand public, qui pourrait être optimisé pour la gestion administrative. Les technologie utilisées, en plus d’html, sont GeoExt (affichage des géo‐données), OpenLayers (traitement des géo‐données) et JavaScript (jQuery).

Mots-clés : GeoExt, GPX, OpenLayers

SHEEEP !!

But du GéoGAME : l’application permet à plusieurs joueurs de participer à un jeu cartographique. Le concept est simple : un joueur décide de créer une partie. Ainsi, d’autres joueurs peuvent la rejoindre. Une fois le nombre souhaité de joueurs atteint, des moutons sont générés aléatoirement sur la carte dans la zone où se déroule la partie. Le but du jeu est d’encercler les moutons en se déplaçant physiquement avec son mobile. Lorsque tous les moutons se trouvent dans l’enclos formé par la position des joueurs, la partie est terminée.

Comment ca marche : les joueurs se connectent à un site web à l’aide de leur smartphone. Un joueur, appelé « modérateur », crée une partie à partir de son mobile. Ensuite, celle‐ci apparait dans la liste des parties en attente. Cette liste est mise à jour toutes les secondes grâce à des requêtes Ajax. D’autres joueurs peuvent cliquer sur une partie pour y participer. Ils recevront ainsi un numéro de joueur. Une fois qu’un nombre suffisant de joueurs est réuni, le modérateur peut décider de lancer la partie. Dès lors, chaque mobile enverra ses coordonnées GPS au serveur. Une fois ces données stockées dans la base de données PostGIS, 5 moutons sont générés aléatoirement dans la zone des joueurs. La carte est mise à jours toutes les secondes, afin de suivre en « quasi temps réel » les déplacements des joueurs. L’ensemble de points formés par les joueurs crée un polygone. Une requête vérifie également toutes les secondes si tous les moutons sont à l’intérieur de celui‐ci. Si c’est le cas, une alerte pop‐up s’affiche sur les écrans des joueurs indiquant que la partie est terminée. Puis, ils sont redirigés vers l’écran principal.

Mots-clés : jQuery Mobile, OpenLayers

r-pod Tracker

L’application réalisée par Delphine Carrad, Isa Tahiri et Akim Juillerat permet d’effectuer un rendu 3D des vols réalisé par le drone r-pod. Le projet utilise se base sur un fichier GPX pour effectuer le rendu 3D. Ensuite, grâce au framework WebGL Three, ils sont en mesure de transformer une application 2D en une application 3D.

Mots-clés : GPX, Three, Tile5, WebGL

Alphaklaxon event planning

Le but du projet réalisé par Raphaël Fisher et Brice Torriani est de trouver le point de rendez-vous le plus proche pour un groupe de personne se rendant à un événement.

Utagawa Flex

Joël Fazan et Julien Audemars ont mis à profit la technologie Flex au service de la cartographie. En reprenant le concept du site utagawavtt.com, ils ont réalisé une interface conviviale pour la découverte et la sélection d’itinéraires sur une carte globale.

Mots-clés : Flash API for Google Maps, PostGIS

Catch me if you can

Le but du projet réalisé par Simon Oulevay et Sven Wagner est de créer une version du jeu Scotland Yard utilisant des cartes Google Maps, le tout dans un client lourd Java permettant de jouer en réseau.

Mots-clés : Google Maps, Java, JXMapViewer, PostGIS

IsoBuilder in time & distance

Après avoir chargé le réseau routier suisse d’OpenStreetMap dans une base PostGis, Malik Guerid et Jonathan Rey ont mis en place un générateur d’isodistances et d’isochrones.

Mots-clés : Driving Distance, jQuery, OpenLayers, OSM2PgSQL, PgRouting, PostGIS

Profiler

Christopher Trum et Olivier Nguyen ont réussi à mettre en place un outil permettant la génération de profils altimétriques. Cet application utilise le web service de geonames.org pour récupérer l’altitude en fonction d’une coordonnée.

Mots-clés : OpenLayers

StatHES

Nhung Tang et Benoît Horisberger ont exploré la voie de MapFish pour naviguer dans des données statistiques sur les étudiants HES au travers de représentations de cartographie thématique, en symboles proportionnels et en secteurs.

Mots-clés : GeoServer, Google Chart API, MapFish, PostGIS

MonBoulanger.ch

monboulanger.ch vise à offrir aux utilisateurs un moyen de localiser leurs boulangeries préférées et de leur attribuer des notes. Ce projet réalisé par Simon Girardin et Marc Friedrich (antistatique.net) a l’ambition d’être très simple d’utilisation tout en offrant une souplesse d’évolution. En effet, il serait très simple de transformer le projet en monepicier.ch.

Mots-clés : Google Maps, php, PostGIS

BroetliKrones

Projet original de réalisation d’isochrones et d’isodistances par Guillaume Cherpillod, Christina Hauenstein et Jérome Freyre met en valeur les données proposées par monboulanger.ch. Avec ces données, ils proposent de trouver toutes les boulangeries qui se trouvent dans une zone limite de x minutes ou y kilomètre. Ensuite, il est possible de trouver le plus court chemin pour se rendre à cette boulangerie.

Mots-clés : Driving Distance, GeoServer, Java, PgRouting, php, PostGIS, PostgreSQL

Arnonbike

Cartoweb, PostGIS

Réalisé par Christophe Chiri, Arnonbike est une application de webmapping permettant de visualiser les tracés VTT de la course Arnonbike (www.arnonbike.ch). L’utilisation d’un fond topographique au 1/25000 permet de repérer précisément les itinéraires, les points de ravitaillement, etc.

student_projects.txt · Last modified: 2016/10/10 11:52 (external edit)